JEU21SEP2017
Rubrique Agenda
 Accueil > Articles > Actualité > Feuilleton d’actualité > Diam’s sans jeu de mots


Feuilleton d’actualité paru dans Le Tigre entre février et avril 2010. Paru depuis en livre, dans une version rallongée : http://www.le-tigre.net/Les-livres-du-Tigre.html#17.
  • Diam’s sans jeu de mots, 6
    « Si la mort venait me dire il te reste que vingt minutes... Ben j'aurais souhaité la paix... Et j'aurais rappé dix minutes... » C'est fini. Je n'ai jamais parlé avec Diam's, mais à vrai dire je m'en doutais, Sébastien Catillon ne m'a pas rappelé (en revanche il répond au Monde, sympa), à un moment j'avais caressé l'idée de voir Joey Starr pour lui parler de Diam's qui l'a plusieurs fois cité comme modèle (« je rencontre mes légendes Joey Starr et Kool Shen »), et puis à quoi bon ? Le voyage, je l'ai fait. Pas seulement chez Catillon ou au concert d'Orléans, le (...)
     
  • Diam’s sans jeu de mots, 5
    20 mars, Orléans, l'Astrolabe. Les basses me font vibrer, la salle est petite, on est tous debout à dix mètres au plus de Diam's, il y a quelque chose d'un peu magique à être là, en arrivant j'ai dit que j'étais sur la liste, on m'a donné un autocollant « Auguri productions, AFTER SHOW ». After show veut-il dire que toutes les portes s'ouvriront ensuite ? On verra. Diam's est en pleine forme, ça bouge, c'est physique, c'est le moment de dire que je ne suis quasiment jamais allé dans ce genre de concerts et que je suis impressionné - mais aussi un peu déçu : sur scène, (...)
     
  • Diam’s sans jeu de mots, 4
    Stéphanie Binet a de l'humour puisqu'elle m'écrit « Dites donc, Raphaël Meltz, j'ai lu dans votre revue ce matin : Stéphanie Binet, de Libération, m'a promis une réponse pour le quatrième épisode. Je vous ai promis ça quand, moi ? On va boire un café, je n'ai pas dit que j'allais vous écrire après notre "rencontre". Vous n'êtes pas très rassurant comme interlocuteur, vous prenez les "tueries" de Diam's au pied de la lettre, vous interprétez les emails selon vos désirs. » Elle me convoque à 16h15 dans une brasserie près du canal saint-Martin. Pas de chance, elle (...)
     
  • Diam’s sans jeu de mots, 3
    Stéphanie Binet, de Libération, m'a promis une réponse pour le quatrième épisode. D'ici là, elle souhaite me voir : c'est le fameux et sacro-saint tropisme journalistique de la « rencontre », sans lequel il semble impossible d'écrire. Tropisme auquel je cède à mon tour en allant dans les bureaux du Big up project, l'association lancée par Diam's dont l'objet est de « contribuer à la protection et l'aide à l'enfance en difficulté notamment en Afrique » ainsi que de « promouvoir le dialogue, la solidarité et la diversité interculturels entre les jeunesses françaises et celle du monde (...)
     
  • Diam’s sans jeu de mots, 2
    « Qu'est-ce tu fais, là ? Sors de ton lit, vas-y, prends ton sylo, et craque. — Nan, j'ai plus envie, lâche-moi, j'fais plus rien. » (« Mélanie ») C'était bien la peine de créer un magnifique suspens autour de Stéphanie Binet : la journaliste de Libération, pour des raisons personnelles qui n'ont rien à voir avec le sujet, n'a pas pu me répondre. À suivre, à nouveau donc. D'autant qu'un lecteur avisé qui parle le langage des djeun's mais ne l'est plus vraiment (22 ans) me signale par sms : La phrase « si j'ai un mari qui tue ben j'm'en fous de la parité » doit (...)
     
  • Diam’s sans jeu de mots, 1
    « Désormais qui m’aime me suive, les médias font ceux qu’ils veulent. Libre à vous de me jouer ou pas, je m’en fous des singles. » (I’m somebody). 18 novembre 2009, Diam’s est invitée à « Ce soir ou jamais » sur France 3. Frédéric Taddéi, le présentateur : « on s’est demandé [...] si elle déprimait, si elle était encore capable d’écrire des chansons ». Plan moyen sur Diam’s, concentrée. « Diam’s va répondre à toutes ces questions... », plan serré sur le visage de Diam’s, « ...en rappant », la musique est lancée, Diam’s commence à chanter, elle ne (...)
     
Accueil | Plan | Contacts | RSS | Mailing-list | Ce site