MAR17OCT2017
Rubrique Agenda
Accueil > Articles > Tigreries > L’œil de la police >

Faits divers anciens

Faits divers anciens

Faits divers anciens
Mis en ligne le samedi 1er mars 2008 ; mis à jour le jeudi 29 mai 2008.

Publié dans le numéro VIII (mars-avril 2008)

 

LA VENGEANCE D’UN PÈRE. — (Hérault) À Saint-Jean-laBlaquière, un vieillard de 74 ans, Jean Gayraud, vivait en mauvaise intelligence avec son fils Vincent. Exaspéré par ce dernier, qui avait déposé contre lui une plainte au Parquet de Lodève, il guetta sa rentrée à l’heure du dîner et lui tira deux coups de fusil, l’un à la tête, l’autre à la poitrine. Vincent tomba, mortellement frappé. Puis, ayant rechargé l’arme, Jean Gayraud s’assit dans un fauteuil, plaça l’extrémité de son fusil sous son menton et actionna la gâchette... Un instant après, il n’y avait plus dans la maison que deux cadavres !

LE SIÈGE D’UN HÔTEL MEUBLÉ. — (Paris) Rue des Cloys, un huissier accompagné du commissaire de police qui était venu instrumenter dans un hôtel meublé, a été accueilli brutalement par les tenanciers qui se barricadèrent. Un serrurier fit sauter le panneau d’une porte ; les assiégés en profitèrent pour faire pleuvoir une grêle d’ustensiles de ménage, blessant des agents. Les hôteliers furent condamnés à deux mois de prison.

ACROBATE EN CORRECTIONNELLE. — (Toulon.) En entendant prononcer contre lui une condamnation à un an de prison pour vol, un acrobate, nommé Lions, après avoir protesté de son innocence, prit son élan et d’un coup de jarret sauta à une hauteur de deux mètres en faisant le saut périlleux et retomba adroitement sur son banc.

LA FOULE VEUT LYNCHER DES DOUANIERS ET LEUR ARRACHE UN PRISONNIER. — (Nord.) À Boussois, deux douaniers voulant arrêter un contrebandier qui tentait d’introduire en fraude trois kilos de café vert, ont été assaillis par plus de cent personnes qui leur ont enlevé leur prisonnier.

MORT AVANT LE COMBAT. — (Nord.) À Flers, dans un cabaret où l’on donnait un combat de coqs, un amateur occupé à armer son sujet, pris de malaise, s’est affaissé avec l’animal épouvanté dans les mains et a rendu le dernier soupir.

DEUX FEMMES ARABES ÉTRANGLÉES PAR UN TIRAILLEUR. — (Alger.) Un soldat indigène, Saad Konider Ben-nacen, du 1er tirailleurs, en garnison à Tizi-Ouzou, après avoir passé la nuit en compagnie de deux femmes légères, la mère et la fille, les a étranglées dans des circonstances mystérieuses.

UN ANGLAIS MANIAQUE. — (Paris.) George Edward, de Glasgow, trouvant que les horlogers français n’étaient pas d’accord sur l’heure, voulut leur donner une leçon et pour cela s’en prit à la boutique du boulevard Magenta, où tous les jours il venait regarder l’heure. Ramassant un pavé, il le lança à travers la vitrine, brisant tout. Arrêté et reconnu fou, il a été envoyé à l’infirmerie du dépôt.

À LA MURAILLE DU DIABLE. — (Berlin.) Un jeune Français, M. Picard, villégiaturant à Blankenburg (Saxe), ayant voulu escalader la Muraille du Diable formée d’énormes rochers à pic, dans la montagne du Harz, a perdu pied et a été précipité dans une crevasse où il se brisa la tête.

TUÉ EN PLEINE SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL. — (Madrid.) En Espagne, dans la province de Ciudad-Réal, six hommes masqués après avoir pénétré dans la salle où était le conseil, ont tué le maire de Daimiel.

COMME AU TEMPS DES BRIGANDS. — (Bellac.) Le courrier qui fait le service entre Saint-Sulpice-les-Feuilles et Crosnac a été attaqué à main armée, dévalisé et son conducteur tué par deux bandits inconnus.

COLLISION SANGLANTE. — (New York.) Un train de voyageurs lancé à toute vitesse est entré en collision avec un train de marchandises sur les bords du lac Erié, dans l’État du Michigan. Le choc fut tel que le chargement de pétrole contenu dans l’un des trains fit explosion et mis le feu au train de voyageurs. Vingt-deux personnes ont été tuées, d’autres blessées.

UNE FAMILLE D’ARABES ENSEVELIE SOUS UN GOURBI. — (Constantine.) À la suite du mauvais temps qui provoqua l’affaissement du sol, un gourbi s’est effondré au douar de Tighanimine, ensevelisant dix personnes dont cinq sont mortes et cinq autres sont dans un état alarmant.

Accueil | Plan | Contacts | RSS | Mailing-list | Ce site