JEU23NOV2017
Rubrique Agenda
Accueil > Articles > Tigreries > Comment ça marche >

La télévision

La télévision

La télévision
Mis en ligne le dimanche 24 février 2008 ; mis à jour le dimanche 16 septembre 2007.

Licence: Copyright
Publié dans le numéro V (septembre 2007)

À l’intérieur de votre télévision, il y a ce qu’on appelle un canon à électron. Un très fort champ électrique arrache les électrons d’un morceau de métal, la cathode, et les projette vers l’écran, en un faisceau très fin. Entre le canon à électron et l’écran, c’est le vide, pour que les électrons puissent aller frapper l’écran sans être arrêtés par l’air. Les électrons circulent dans ce qu’on appelle le tube cathodique. Quelque part, non loin de chez vous, une grosse antenne émet des ondes radios. En arrivant sur votre antenne, ces ondes créent un léger courant électrique à l’intérieur. Ce courant est amplifié et traité par le tuner qui sépare les différentes chaînes : jusque là, c’est le principe de la radio. Une fois « propre », le signal électrique arrive sur des plaques métalliques placées de part et d’autre du faisceau d’électrons. Cela crée un champ électrique entre les deux plaques. Ce champ électrique dévie le faisceau d’électrons, ce qui permet de contrôler exactement l’endroit où le faisceau arrive sur l’écran. Or, sur l’écran, il y a des pixels : les points lumineux qui constituent l’image que l’on voit. Le faisceau passe successivement par tous ces pixels. Il parcourt tout l’écran environ 26 fois par seconde, et, en tapant sur l’écran, il « allume » les pixels. Comment se convaincre que ce qui crée l’image est un faisceau d’électrons ? C’est facile, quoiqu’un peu risqué pour votre télévision : approchez un aimant de l’écran. Le champ magnétique de l’aimant dévie les électrons : la présence de l’aimant perturbe leur trajectoire prévue, et donc modifie l’image. En fait, cela les fait atterir sur les mauvaises couleurs. C’est pour cette raison que parfois un téléphone posé sur une télévision peut modifier l’image (en raison des aimants présents dans le micro et haut-parleur du téléphone).


Comment se convaincre que le faisceau d’électron parcourt l’écran 26 fois par seconde ? Il suffit de bouger rapidement votre main devant l’écran, en regardant vos doigts. Vous devriez pouvoir voir un effet stroboscopique : le mouvement de vos doigts va vous paraitre saccadé. C’est aussi ce qui explique qu’on ait parfois l’impression en regardant une roue de voiture tourner à la télévision qu’elle tourne à l’envers : c’est parce que par exemple la roue a fait un peu moins d’un tour entre deux images, et donc que vous avez l’impression qu’elle a tourné dans l’autre sens.

 


Accueil | Plan | Contacts | RSS | Mailing-list | Ce site