VEN24NOV2017
Rubrique Agenda
Accueil > Articles > Tigreries > Wikifeuilleton >

L’hypothèse du zoo

L’hypothèse du zoo

L'hypothèse du zoo
Mis en ligne le samedi 13 octobre 2007 ; mis à jour le dimanche 16 septembre 2007.

Publié dans le numéro V (septembre 2007)

« Je suis athée. (...) Je travaille surtout (...) dans le cadre du ’Modèle sociopsychologique du phénomène ovni’. J’étais adolescent durant la ’Vague belge d’ovnis’, mais je n’ai rien vu d’extraordinaire dans le ciel à cette période-là. » Venom aimait autant que les choses soient claires dès le début. En membre du Mouvement sceptique contemporain, il cherchait « à soumettre à la méthode expérimentale (...) les affirmations d’existence de phénomènes paranormaux », et avait entrepris d’apporter aux articles sur lesdits phénomènes une touche critique, déclenchant ainsi moults conflits. Avec Nicolas J. par exemple, qui traquait les « infos inutiles  » comme celles de Venom, pour « préserver le sérieux » et « la neutralité » de Wikipedia : « Je commence à me demander si tu n’est pas bidon et borné, ou si l’échec de plus en plus apparent du modèle sociopsychologique (...) n’aurait pas entrainé chez toi une sorte de phobie de l’HET ou un TOC qui consiste à faire ce que tu fais depuis des mois. », lui disait-il. Car Nicolas J., « agnostique », n’appréciait guère que l’HET (Hypothèse extraterrestre du phénomène ovni) soit taxée de « croyance », ou qu’on nuance l’« Hypothèse du zoo » selon laquelle « les extra-terrestres (...) nous observeraient (...) à la façon de chercheurs qui observeraient des animaux primitifs à distance ». Pendant ce temps-là, les administrateurs se confrontaient à des aliens d’un autre type, mais tout aussi retors : les journalistes. Ces observateurs peu scrupuleux de l’espèce wikipédienne s’ingéniaient à intégrer des erreurs dans les articles, parfois pour montrer l’efficacité du travail de vérification (un article était paru dans l’Hebdo), le plus souvent pour en prouver l’inanité  : Jean-no venait ainsi d’envoyer une plainte à RFI pour signaler le vandalisme venant d’adresses IP de son réseau. Erasoft, lui, rappelait sur son blog l’« enquête » similaire que des étudiants de Science-Po avait menée début juillet sous la direction de Pierre Assouline, notoirement opposé à l’encyclopédie, et qui avait conduit au blocage des adresses IP de l’institut. Le Tigre avouera-t-il un jour quel pied de nez vite révoqué avait décidé de la naissance du wikifeuilleton ?

Accueil | Plan | Contacts | RSS | Mailing-list | Ce site