LUN20NOV2017
Rubrique Agenda
Accueil > Articles > Tigreries > Wikifeuilleton >

Les adorateurs de l’oignon

Les adorateurs de l’oignon

Les adorateurs de l'oignon
Mis en ligne le mercredi 27 février 2008 ; mis à jour le mardi 11 mars 2008.

Publié dans le numéro VI (octobre-novembre 2007)

Tandis que sur l’article « Ufologie » la bataille se poursuivait entre sceptiques et défenseurs des extraterrestres, que « Jean-Luc Lemaire, administrateur du centre de formation d’ufologues » reposait dans chacune de ses interventions la même question à Venom (« J’attends donc de vous une démonstration à la hauteur de vos titres de mon erreur, en êtes-vous capable ? »), et que dix wikipédiens tentaient de le calmer, les articles touchant à la question des sectes s’enflammaient dans un bel ensemble et sans concertation. Sur l’« Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours », un inconnu « sorti d’une secte » ravivait les cendres en se déclarant favorable à la qualification de ladite église en secte. Il ne fallut que 3h37 à Frédéric, « mormon depuis 40 ans », pour s’en aviser et reprendre la discussion arrêtée 8 mois auparavant : « Vous serez surpris par l’exemplarité de l’attitude chrétienne envers ceux qui se sont éloignés de l’Église. », disait-il, mais l’inconnu décidément résistait. Sur l’article « Secte » lui-même, on discutait aimablement de la « Listes de groupes et pratiques parfois considérés comme sectaires » qui y figurait, notamment de la présence des « Adorateurs de l’oignon » et de l’absence de l’Opus Dei. Sur le Bistro, Ouicoude remettait sur le tapis la création d’une catégorie, ce avec quoi Peps était d’accord, considérant que « l’absence de catégorie est une «information par omission» ». Mais la catégorie de secte ayant déjà été supprimée après un long débat, « Organisation considérée comme sectaire par un rapport parlementaire français » fut suggérée. Les multiples contributeurs de l’article « Scientologie » risquaient fort de s’y intéresser, eux qui débattaient depuis maintenant 3 ans de la valeur juridique dudit rapport. « Je ne vois pas pourquoi on ne peut pas appeler un chat un chat et une secte une secte ?? » s’interrogeait Léon99, tandis qu’Abalg luttait âprement pour empêcher l’apparition du mot « secte » dans l’introduction de l’article, qui mentionnait en l’état « une organisation au statut controversé ». Jrmy proposa enfin : «  Pourquoi ne pas dire que «des comportements sectaires ont été relevés dans certains pays» ? »

Accueil | Plan | Contacts | RSS | Mailing-list | Ce site