MAR21NOV2017
Rubrique Agenda
Accueil > Le Tigre du jour > 038

Autres numéros

Lire le numéro complet
N°038    - 11 AVR 2007

038

Reportage photo au Pakistan (1/2)
Marketing : La Poste / Éco-Plus
Et ... les griffes du jour :

Longues phrases
mar 10 avr 11h06 |lien|

Dans Le Parisien (10 avril), le collectif «Démocratie et communication» appelle à l’assouplissement des règles «bridant la communication politique en période électorale» (en gros, que la publicité politique soit autorisée). Car sans ces publicités, «les politiques n’arrivent plus à toucher le plus grand monde et sont contraints de se plier au jeu des petites phrases pour se faire entendre». Comme chacun sait, affiches et spots sont l’endroit idéal pour dérouler un texte long et argumenté.

Quatre brèves du monde
mar 10 avr 21h18 |lien|

L’âne Pedro a la fâcheuse habitude de braire ; le tribunal d’instance de Bernay vient de lui donner raison. • Raymone Bain, sa porte parole, l’a affirmé jeudi 29 mars : Mickael Jackson se remet d’un gros rhume. • On a retrouvé un dessin original au Japon ; hélas, c’est un dessin de Saint-Exupéry. • Un projet de loi sur l’immigration est en ce moment à l’étude ; il repose sur le principe de l’auto-expulsion des clandestins ; la Maison Blanche n’en dit pas plus.

 

Photoshopping
mar 10 avr 22h30 |lien|
Sur les affiches électorales, la tête de la plupart des candidats est «collée» sur un paysage de fond : il faut donc habilement cacher ce collage (comme dans les transparents de Hitchcock, vous voyez). Alors que les graphistes ont pris la peine de flouter les bords du visage de De Villiers ou de détourer les petits cheveux de Sarkozy, Olivier Besancenot, lui, s’est fait découper à la hussarde... il y perd un bout d’oreille et se retrouve avec un casque en guise de cheveux. Aïe !

Partie de belote
mar 10 avr 22h35 |lien|
L’image est déjà mythique : dans son spot de campagne (version longue), Nicolas Sarkozy dit à des personnes âgées dans une maison de retraite : «Si vous saviez combien j’aurais envie de jouer aux cartes avec vous. Je vous assure.» Comment est-ce possible qu’à ce niveau-là de professionalisme, on laisse passer une phrase comme ça, qui appelle une réponse évidente : il y a une solution pour le laisser jouer aux cartes...

Accueil | Plan | Contacts | RSS | Mailing-list | Ce site